Le Temps et les Diamants

Sans titre 01

J’ai pas envie d’aller jouer avec les autres,
recopie cent fois
dans ce monde, tout va trop vite VITE VITE.

-

On manque de forme !
On a quoi à part “Carré” ou “Rond” ?
en fait c’est angle, pas angle ou un trait
La vie binaire

-

Les créateurs d’univers décident des règles

Sans titre 02

TIC TAC
GAUCHE DROITE
ROND CARRÉ
tout est binaire,
mais il y a plusieurs couleurs.
Plusieurs axes.
Une nouvelle batailles s’engage, on avait oublié les autres dimensions.

STOP

Sans titre 03

Un beau bleu.
Une contrainte c’est un guide pour ne pas s’éparpiller.
Il faut ensuite étendre son expérience avec d’autres personnes.
Il faut se battre pour se libérer de cette contrainte,
le plus dur c’est de bien la définir, on est bloqué, on arrive pas à la faire exister pour pouvoir s’y attaquer.
Chacun doit trouver sa contrainte et se libérer …

-

Le temps déforme les sens, les envies, fait-il quelque chose de positif ?
CHERCHE CHERCHE
TIC TAC
TIC TAC
FIN

Sans titre 04

Sans titre 05

Le temps
Mais il ne faut pas trop prendre d’espace
La contrainte matérielle est forte
Remplir les espaces
Pas le temps d’être seul
Abandon des connexions
Quand est-ce qu’on devient fou ?
Trop de texte
La sortie

Sans titre 06

C’est pareil mais dans l’autre sens
c’est le concept même de la perseption

Sans titre 07

1

2

Sans titre 08

Est-ce qu’on peut inventer des nouvelles matières
pour des nouveaux horizons, de nouvelles planètes,
et la chute, et le tout dicté par la vie, sans fin, sans but
MAIS LÀ
il y a comme un sens, tout peut basculer à pile ou face.

Sans titre 09

Comment on se dessinerait nous même, notre intérieur ?
Je me suis laissé prendre dans la spirale (deux fois !)
Tout est une bataille
Obsédé du temps, une heure qu’on est là

Beat → temps → la suite → on s’enuie → FIN → *
idem → idem → … → deuxième vie ?

Sans titre 10

On ne sais plus si on doit soigner ou comment aider

-

C’est pas la bonne couleur ça ne s’accorde pas

Sans titre 11

Quand on a mal on veut l’exprimer en dessinant des piques,
c’est pas clair pour les gens.

On va a mille à l’heure mais on est pas connecté aux HOMMES

-

Il en restera des feuilles bien vides.
On est souvent contraint par la forme

Il y a une bataille dans l’oeuf.

Fin, forme →

Sans titre 12

Le temps
Remplir un espace temps
Bug
La contrainte du temps
Sortir du temps
Le beat beat beat
REPOS

Sans titre 13

V ← ceci est un oiseau, sujet de cette feuille.

Il a mille idées il faut vite qu’une s’agripe à lui
il est contraint, ou il est libre ?
Il y a le beat, je crois que ça ne s’arrête pas.
Il ne peut qu’avoir des idées, il est mono tâche,
c’est parce que le beat ne s’arrête jamais.
Et après ?
Est-ce qu’on peut s’ennuyer du beat, ou plutôt s’évader du beat.
Je ne crois pas, un soufle et ça repart.
Mais on attends des résultats ! B, b, beat !!!!!!!!!!!!

Il est mort je crois.

Sans titre 14

J’ai des douleurs, et sensations nouvelles
Est-ce qu’elles sont l’incarnation d’un mal réél et profond ?

Il n’y a qu’une personne qui vit un instant donné.
C’est exactement ça le beat infinit, ça fait des phrases encore et encore
et de la fatigue.

Mais c’est beau aussi …

-

Beat, beat
c’est lourd, c’est grave, c’est important ?
Il faut incarner des êtres positifs
Organiques

-

Douleur aie aie aie
aie aie aie
On attends, on a pas d’idée,
ce qui en soit en est une ?
Mais le “moins” se transforme facilement en “plus”

Sans titre 15

La performance (difficle à voir)
La performance, celle qui quantifie le temps,
et pourtant ça continue, je suis bloqué avec le beat,
moi même, je suis meta bloqué poisseux, dans un univers qui avance (←),
eux ils sont dans l’eau et jouent contre le beat

-

On laisse pas assez de place à l’aléatoire dans nos vies

-

et on fait trop de cases

Sans titre 16

Et on retourne la feuille, c’est la même histoire,
enfin non, c’est dans l’autre sens

“Les mots n’ont pas de sens”
on en profite, c’est AGRÉABLE

Notre problème c’est qu’on va trop vite !
Où ?
On est bloqué ?
Cette histoire est bien plus sombre, froide, fin.

Sans titre 17

Une couleur c’est une dimension,
sans la couleur comment distingerais-je où la feuille se termine.
Une couleur ça ajoute une dimension.

Bref le serpent veut se manger lui même.
Une étoile ça a beaucoup de piques, que des angles, dur à intégrer dans le dessin.
C’est fou, je crois qu’on est entré dans une bataille, plus de couleurs, plus d’incertitude.
On dirait des cellules contre les angles, le rond contre l’angle.

Sans titre 18

On veut tous être rattaché à un tout.
Il y a une autre histoire dans mon histoire
mais je n’entends que le feutre, il coule,
tout s’imprègne, tout est poisseux.
Mais les coprs s’enlacent et tout change de direction (dans l’autre sens)
pas de situation

On est trop assit, aie, c’est un cri en fait.
Et il ne faut pas oublier le second message
le dessin c’est une aventure, il y a trop de mots.
A un moment tu te parles à toi et tu veux tout jeter.

Sans titre 19

TRAVAILLE
Jérôme est concentré
L’idée d’écrire plusieurs fois la même phrase c’est une bonne idée
l’idée d’écrire plusieurs fois la même phrase c’est une BONNE IDÉE

Sans titre 20

C’est dur de manger “physiquement parlant”

Sans titre 21

Le soleil
écrit, écrit le soleil
On ne peut pas écrire un “L” car il n’y a pas de “nom” pour le désigner

Sans titre 22

En fait il faudrait faire une bonne phrase
On matérialise un “L”, on veut lui donner forme pour pouvoir le pointer à lui même
comme un cercle infini

Sans titre 23

A la base on est emerdé parce qu’on a pas de problème

Sans titre 24

Du relief même dans le noir.
J’ai mal, c’est difficile d’avoir mal,
on peut pas expliquer aux gens

Sans titre 25

Je vois un serpent qui se mord la queue,
et l’étoile on ne sait pas dans quel sens elle “existe”.
Puisque le récit est vivant, la lumière dicte sa loi et alterne des périodes chaudes et froides.
Mais il faut le voir au travers de la feuille (ici des tubes lumineux)
et de retourner la-dite feuille et se faire avoir à son propre jeu.
Mais ce qu’on voit au travers …

Sans titre 26

Une expérience, c’est dans l’autre sens